Accueil » Macarons luziens

Macarons luziens

macarons basques pariès

Au Pays Basque, un macaron, ça ressemble à ça. C’est un délicieux petit biscuit composé de trois ingrédients seulement et dont la difficulté de réalisation réside principalement dans la cuisson ! La Maison Adam raconte sur son site la longue tradition de ces macarons basques qui ont su faire succomber en leur temps Louis XIV himself lors de son mariage en 1660 à Saint-Jean-de-Luz avec Marie-Thérèse, l’Infante d’Espagne.

La recette que je vous propose ici n’est bien sûr pas la vraie de vraie jalousement conservée par la Maison Adam, mais ils font bien l’affaire et rencontrent un joli succès à chaque fois qu’ils sortent du four (il n’en reste jamais longtemps) !

 

Liste des ingrédients

3 blancs d’oeuf
250 grammes de sucre blanc
250 grammes de poudre d’amandes

la recette

Faire chauffer le four à 160°C.

Battre les blancs en neige, pas trop ferme ! Avec un bon batteur, moins d’une minute suffit à obtenir la consistance souhaitée.

Ajouter délicatement le sucre en 3 ou 4 fois à l’aide d’une maryse et en remuant de haut en bas et de l’extérieur vers l’intérieur afin de ne pas casser les blancs !

Incorporer enfin la poudre d’amandes en 5 ou 6 fois en faisant toujours le même geste.

Vous obtenez alors une pâte collante et épaisse.

Façonner de petites boules lisses de la taille d’une noix en roulant un peu de pâte entre vos mains : vos biscuits auront alors des contours nettes et paraitront moins granuleux !

Sur une plaque recouverte de papier cuisson, disposer les petites boules de pâte espacées. Faire cuire entre 15 et 20 minutes en fonction du four. Les bords des biscuits doivent être légèrement colorés et les biscuits encore un peu mous sur le dessus !

Procéder de la même manière pour chaque fournée, en veillant à ce que le four ne devienne pas trop chaud !

 

Le conseil

Si votre four n’est pas à chaleur tournante, placez la plaque tout en haut du four afin que le dessous des biscuits ne colore pas trop vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire